Îles San Blas, Panama

Après un arrêt d’une journée aux Aves, nous levons l’ancre direction les San Blas.

Cette traversée devrait durer 4 jours des Aves aux San Blas.

La veille Loïc, Max, Arthur et Domi ont bien étudié la météo… Ca va secouer ! 

Cap au 140, un ris dans la grand voile et le genaker nous voilà surfant à 12 nœuds. Le ciel est bleu mais la mer commence à se former…. Des vagues dans tous les sens et un vent à 17 nœuds. C’est ce qui est prévu.

Nous sommes suivis de près par Saga qui nous prends en chasse puis de Vitia.

Nous communiquons tous les 3 avec la VHF sur le canal 72. En fin d’après midi nous perdons Vitia. Nous décidons de nous appeler, avec SAGA, tous les matins et en fin d’après midi afin de prendre des nouvelles.

La nuit approche je prends le 1° quart. J’ai gagné le choix de mon quart au…. 421 !

Merci Yvan.

Le vent monte assez rapidement ! Nous avons 25 nœuds de vent établis. Nous passons les ABC (Aruba – Bonaire – Curacao) par la cote sous le vent. POM III glisse sans problème. Nous naviguons entre 9 et 12 nœuds avec des surfs à 14.

Arthur et Domi tombent le genaker et nous passons sous trinquette

La 1° nuit se passe plutôt bien.
Le lendemain le vent forci mais le capitaine souhaite garder pour l’instant un ris dans la GV et nous alternons entre le genois et la trinquette. La vitesse du bateau augmente et les surfs aussi…. Nous atteignons les 19 nœuds. 

Le soir arrive. Nous prenons un 2° ris le vent est établi à 25 nœuds. Cependant les fichiers météo annonce plutôt du 30 nœuds… Domi me dit d’aller me coucher.
Avec Arthur à tour de rôle ils font les quarts. La nuit sera très dure ! Le bateau avance très vite. Nous faisons une moyenne de 14 nœuds avec des surfs à….. 24 nœuds !

Tout le monde est épuisé par cette puissance mais il est agréable de voir combien le bateau se comporte à merveille !
Le matin le vent monte jusqu’à… 42 nœuds !
Pour moi c’est la 1° fois.

3 ris dans la GV et Trinquette POM III file comme un avion « dixit le Capitaine »
Arthur au chariot de GV

Domi décide de prendre le 3° ris. Les vagues sont énormes et surtout elles sont dans tous les sens.

Domi nous briefe très rapidement en nous expliquant à Arthur et à moi, chacun, nos taches !

Arthur s’occupe de l’arthur, DU chariot de grand voile et aide Domi au pied du mat.
Moi à la barre et à la drisse de GV.
Domi est au pied de mat et s’occupe de tous les détails : cuningam – balancine – leasy bag -… et bien sûr le 3° ris

Nous avons déjà réalisés à plusieurs reprises cette manœuvre mais jamais avec 40 nœuds de vent…

Le départ est donné et la manœuvre sera une vraie réussite…

Je respire un grand coup et une fois les écoutes bien rangées, POM III sur sa route bien établie, nous rentrons tous dans le carré déguster le petit déjeuner préparé par Arthur.

Petit dejeuner sur POM III avec 3 ris dans la GV et trinquette !

La journée de dimanche se terminera plus calmement.

Après une nuit beaucoup plus calme que la veille, on marche quand meme entre 10 et 14 nœuds… Nous ramassons les poissons volants.

Nous croisons quelques bateaux avant notre arrivée aux San Blas

15H00 : San Blas en vue, je suis vraiment heureuse de voir la terre.

On s’approche de notre mouillage : Hollandes ISLAND où nous serons accueillis par nos amis Pierre et Lisa (Bateau Biotrek).
D’autres bateaux sont déjà arrivés comme Wilding et Saga.

Domi décide d’arriver au mouillage à la voile. Ce sera chose faire dans les règles de l’art. Une fois l’ancre jetée, nous affalons la GV soigneusement.

Arthur connait très bien les San Blas car 5 ans auparavant il faisait du charter avec son voilier. Il est très heureux de revenir sur cette terre car il aime beaucoup cet archipel et surtout son peuple les Kunas.

Nous restons 1 semaine sur cette ile pour plusieurs raisons.
La 1° on adore. Ensuite nous avons vraiment envie de profiter de cet endroit. Nous avons très peu de temps car ensuite nous devons être à Shelter Bay. Pas envie de changer d’ile tous les jours. Alors nous prenons le temps de profiter de celle-ci qui nous convient parfaitement.

Au programme : pêche pour Domi et natation, baignade pour Arthur et moi. Nous en profitons bien sûr pour aller marcher également

Irving

Alors que nous nous promenons avec Lisa, nous faisons la connaissance de Irving.

Irving est un Kuna depuis plusieurs générations. Il est propriétaire d’une plage sur l’ile de Hollandes.

Il a hérité ça de son grand père. Irving est un fin cuisinier. Il a travaillé durant de nombreuses années sur des bateaux de croisières en Polynésie. Il nous propose de nous faire visiter sa plage car il souhaite en faire un lieu d’accueil pour les touristes…

A l’entrée de sa plage se trouve un sentier avec de part et d’autre une plantation de : papayes, bananiers, maracuja , …..
C’est un vrai bonheur de découvrir cet endroit si propre et si joli

La fin de journée se terminera par une sortie pêche….

Le soir Irving se propose de nous organiser un pique nique sur la plage avec au menu : focaccia, salade de papayes vertes et curry de poissons (pêchés par Domi) accompagné de son riz à la noix de coco. Dessert : papayes de son jardin.

Chacun amènera son assiette, fourchette, couteau verre et sa boisson.

Cette soirée est un grand moment convivial entre amis du GLYWO.

 

Avant de partir, Irving propose de nous montrer comment faire une focaccia.

Nous serons une dizaine à assister à la présentation (voir la recette dans la rubrique: La Cantina de Mapai). 

Nous faisons la préparation tous autour de la table. Une fois la pâte prête il faut la faire monter une heure. 

Durant cette pause, Irving va cueillir des noix de coco et des papayes et nous les posent sur la table. Un vrai délice !

Irving est vraiment un belle personne très généreux et heureux de partager avec nous son savoir-faire.

Nous partirons alors que la focaccia est en train de cuire dans son four.

Le lendemain matin avant de lever l’ancre en direction de Shelter Bay, nous voyons arriver Irving dans un kayak en plastique. Il vient nous livre la focaccia !

Encore une fois nous levons l’ancre reconnaissant d’avoir découvert cet endroit merveilleux !

Espérons que nos enfants et petits enfants pourront les découvrir un jour à leur tour…

2 réponses

Répondre à Lejay Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.